La vie Communale

Cuillé

Origine : du nom d'une propriété gallo-romaine, Scubiliacus "propriété de Scubiliacus" ou "domaine de Cullius". Selon certains historiens, le Scubiliacus dont la possession est confirmée par Charlemagne (768-814) à l'église d'Angers, désigne Cuillé.

Historique : Cuillé plonge ses racines au fond des âges préhistoriques, comme le prouvent des haches en silex. Son existence est attestée aux époques gallo-romaine et mérovingienne.

Autour de l'église, plusieurs cercueils en calcaire coquillier, dont certains contiennent des croix et agrafes et des lambeaux d'étoffes, témoignent d'une christianisation qui remonte au moins à l'époque carolingienne.

Le développement de Cuillé est manifeste aux XI et XIIème siècles : le bourg compte alors deux églises, l'une dédiée à Saint Martin, l'autre à Saint Pierre, deux moulins et une maladrerie. Ses seigneurs restent discrets entretenant une "cohabitation plutôt fructueuse" entre les différentes seigneureries.